Un homme qui gonfle son kayak avec une pompe manuelle

Les pompes manuelles pour kayak gonflable

Pour utiliser un kayak gonflable, une pompe à air est un accessoire indispensable. Pour la majorité des kayaks ou canoës du marché ( à l’exception de quelques modèles), la pompe n’est pas incluse et doit être achetée séparément. Nous allons voir les différents types de pompes qui existent et nous expliquerons les différences. Vous trouverez également des conseils en bas de la page pour choisir la bonne pompe à air.

Intex - pompe double action pas chère

Pompe manuelle double action de la marque intex

Caractéristiques :

  • Hauteur : 36 cm
  • Capacité : 1,5 litre x2 = 3 litre
  • Pression : 0,55 bar 
  • Type : pompes à main

Avantages

Inconvénients

Sevylor - pompe double action

Pompe manuelle double action de la marque Sevylor

Caractéristiques :

  • Hauteur : 49 cm
  • Capacité : 2 litre x2 = 4 litre
  • Pression : 1 bar 
  • Type : pompes à main

Avantages

Inconvénients

Itiwit - pompe double action Decathlon

Pompe manuelle double action de la marque Itiwit

Caractéristiques :

  • Hauteur : 60 cm
  • Capacité : 2,1 litre x2 = 4,2 litre
  • Pression : 1,38 bar 
  • Type : pompes à main
  • Polyvalence : gonflage et dégonflage

Avantages

Inconvénients

Intex - pompe à pied

Pompe à pied de la marque Intex

Caractéristiques :

  • Capacité : 1,05 litre
  • Poids : 1 kg 
  • Type : pompes à main
  • Polyvalence : gonflage et dégonflage

Avantages

Inconvénients

Comment choisir la bonne pompe ?

Choisir la bonne pompe manuelle pour votre kayak gonflable dépend de plusieurs facteurs comme :

  • Préférez-vous une pompe à main ou à pied ?
  • Avez-vous besoin de gonfler votre kayak rapidement ?
  • Quelle est la pression des chambres à air ?
  • Quelle est la taille de votre kayak gonflable ?
  • Avez-vous assez d’espace dans votre sac à dos pour transporter votre pompe ?
  • Avez-vous besoin de la fonction dégonflage ?
  • La pompe a-t-elle les bons embouts pour votre valve ?

Le prix des pompes manuelles pour un kayak gonflable se situe entre 10€ et 40€. Les pompes les plus chères sont généralement plus complètes comme un manomètre intégré, un mode simple et double action, qualité de fabrication supérieure, etc. Personnellement, j’utilise une pompe Sevylor depuis plusieurs années et elle fait parfaitement l’affaire.

Si vous souhaitez gonfler votre kayak gonflable rapidement, vous avez besoin d’une pompe avec un volume de pompage élevé (au moins 4 litres). Vous pouvez y parvenir avec une pompe à double action, qui est fortement recommandée si vous avez un kayak gonflable volumineux. De plus, la pression d’air requise est cruciale lors du choix de votre pompe. Si votre kayak gonflable possède un fond haute pression (Drop Stitch), vous devez vous assurer que la pompe peut générer autant de pression.

Avec une pompe à air, vous pouvez non seulement gonfler votre kayak, mais également le dégonfler. Ce qui est particulièrement pratique car lorsque vous ouvrez simplement les valves, seule une partie de l’air s’échappe d’elle-même. Le kayak est alors plus facile à ranger et vous aurez plus de facilité à retrouver la taille d’origine une fois plié. Par conséquent, assurez-vous que la pompe dispose de la fonction gonflage et dégonflage.

Si vous transportez votre kayak gonflable en voiture, les dimensions de la pompe n’ont pas vraiment d’importance. En plus d’un kit de réparation, il est important de garder votre pompe avec vous, car si un trou est présent ou que la valve n’était pas bien fermée, vous aurez besoin de le regonfler. De plus, lors des périodes plus chaudes d’été, il peut être utile d’ouvrir les valves manuellement afin de protéger votre kayak d’une éventuelle surpression.

Les pompes manuelles

Les pompes manuelles ou pompes à piston fonctionnent avec les deux mains. Lors du pompage, les pieds peuvent être placés sur les cales prévues à cet effet.

Il existe des pompes à simple et double action. Une pompe double action est plutôt efficace car elle pompe l’air non seulement en poussant, mais également en tirant le piston. Certaines pompes peuvent également être permutées entre le mode simple et double action.

Les pompes manuelles à simple action sont plus faciles à utiliser car vous avez juste à appliquer une force lorsque vous poussez le piston. Cependant, cela nécessite de faire deux fois plus de mouvements. À mon avis, l’effort accru pour soulever le piston est à peine perceptible. Cela est visible lorsque la pression dépasse les 0,3 bar (4,4 PSI), c’est pourquoi les pompes à double action montrent leurs limites avec des chambres haute pression (Drop Stitch). Investir dans une pompe à simple et double action permet de gonfler votre kayak rapidement. Vous pouvez commencer par le mode double action pour un gonflage rapide, puis basculer en mode simple action lorsque la résistance augmente.

À noter que les pompes à air pour vélos ne peuvent pas être utilisées sur des kayaks gonflables étant donné qu’elles n’ont pas d’adaptateurs appropriés. Et même si vous en disposez d’un, le temps de gonflage serait beaucoup trop long.

Les pompes à pied

Les pompes à pied sont pliables et sont donc plus facilement stockables dans un sac à dos ou sur le kayak. En général, elles sont moins puissantes que les pompes manuelles et nécessitent plus de temps pour gonfler votre kayak car elles ne disposent pas de la fonction double action.

Si votre kayak gonflable à une pression maximum de 0,25 bar, vous ne devrez avoir aucun problème à le gonfler. En revanche, avec une pression plus élevée, une pompe à pied haute pression est recommandée mais pompera un volume plus faible. Ce genre de pompe constitue également une bonne alternative pour les personnes souffrant de problèmes de dos. Avec une pompe à pied, vous n’avez plus besoin de vous baisser car le mouvement vient exclusivement de votre jambe. De plus ces dernières prennent également moins de place que les pompes manuelles.

Les différentes valves

La pompe à air est reliée à la valve du kayak gonflable via un adaptateur. Il existe plusieurs types de valves, voici les plus courantes :

  • Valve classique : c’est la forme de valve la plus simple sur les kayaks gonflables, elle est plutôt rare et est généralement présente sur les kayaks gonflables d’entrée de gamme.
  • Valve Boston : les valves Boston sont des vannes à vis. Une fois le bouchon retiré, aucun n’air ne s’échappe car le trou ne s’ouvre que pendant le gonflage. Si vous souhaitez dégonfler votre kayak, débouchez simplement l’autre partie du bouchon.
  • Valve push push : ces valves sont utilisées par les kayaks gonflables Gumotex. Elles ont un ressort qui peut être actionné facilement grâce à un bouton poussoir. Si vous poussez le bouton, l’air s’échappe. L’avantage est que l’air ne s’échappe pas lorsque le tuyau est raccordé à la valve.
  • Valve twist-lock : ces valves sont utilisées par la marque Advanced Elements ou par Gumotex pour ses sièges gonflables. La manipulation est simple et les valves peuvent être gonflées avec un adaptateur Boston ou bien à la bouche.

Le manomètre

Un manomètre permet de mesurer la pression de la chambre à air de votre kayak gonflable, c’est le seul moyen de savoir combien d’air il vous reste à pomper. Comme pour la pompe, le manomètre doit être adapté à la valve, vous ne verrez pas la mesure dans le cas contraire. Certaines personnes choisissent de gonfler le kayak au toucher, nous préférons toujours vérifier que la pression est juste car un sur gonflage est exclu par la garantie du constructeur.

Cependant un manomètre n’est pas toujours nécessaire car certains kayaks sont livrés avec une échelle de mesure imprimée sur la chambre à air. De cette façon, vous pouvez vérifier si votre kayak est assez gonflé ou non.