Des pagayeurs en kayak sur une rivière

Peut-on faire du kayak librement ?

Vous avez acheté votre premier kayak et vous avez certainement très envie de sortir afin de trouver un endroit pour pagayer. Mais où se mettre à l’eau ? Il y a de fortes chances que vous vivez près d’une rivière, un canal, ou peut être un lac.

La France est parcourue par de nombreux fleuves, rivières et canaux, pour un total de plus de 430 000 km de cours d’eau. Mais la loi française n’est pas forcément toujours très claire et peut varier en fonction de certains départements.

Les règles de navigation

Avant de s’aventurer à l’eau, il est important de rappeler les règles et priorités de navigation au cas où vous rencontreriez des embarcations.

En rivière

  • Les embarcations de plus de 15 mètres : étant donné que le kayak est classé comme une petite embarcation, vous devez céder le passage aux plus grands, comme les voiliers, péniches, etc.
  • Les embarcations de moins de 15 mètres : si vous rencontrez un bateau moteur par exemple, alors celui-ci doit se décaler afin de vous laisser naviguer tranquillement.

En mer

Lorsque vous naviguez en mer, les plus gros navires ont la priorité étant donné leur faible capacité de manœuvre. Ainsi, si vous rencontrez un voilier, vous devez vous en éloigner. Seuls les bateaux à moteur ont l’obligation de s’écarter.

De plus, vous ne devez pas vous aventurer à plus de 300 mètres du littoral sauf si vous avez un kayak gonflable homologué mer (voir notre comparatif sur les kayaks de mer gonflables). Ci-dessous, la liste des équipements facultatifs et obligatoires à prendre avec vous lorsque vous pagayez en mer.

Que faire lorsque vous rencontrez un kayak ? 

Comme en voiture, la priorité revient au kayak venant de droite. Et si jamais vous rencontrez un autre kayak en face de vous, vous devez alors respectivement serrer sur votre droite.

La réglementation générale en France

En France, l’eau est un bien commun appartenant à tous, comme le souligne le code de l’environnement (article L210-1). Par conséquent, les sports nautiques comme le kayak sont réglementés par des dispositions spécifiques, notamment celle énoncée dans l’article L214-2 qui autorise la circulation des sports non motorisés sur l’eau, en conformité avec les lois et règlements en vigueur. 

Les exceptions locales

Bien que la libre circulation des kayaks soit admise, des exceptions peuvent exister. Comme peut le préciser l’article L214-12 du code de l’environnement, les préfets peuvent réglementer la circulation des engins non motorisés sur les cours d’eau non-domaniaux.

Il est donc crucial que vous obteniez ces informations avant de vous lancer à l’eau. N’hésitez pas à vous documenter sur Internet ou de vous rapprocher de clubs de kayak autour de vous.

Les plans d’eau clos

Les plans d’eau clos (non alimentés par des cours d’eau) comme les lacs ou les étangs, appartiennent au propriétaire du terrain. Vous devez par conséquent, respecter les règles fixées par le propriétaire ou au préalable, avoir son autorisation.

Le kayak sur les canaux

La navigation en kayak sur les canaux peut être réglementée, surtout lorsque la circulation commerciale est active. Les voies navigables de France édictent des règles précises en ce qui concerne la navigation. Dans certains cas, elles peuvent permettre cette activité notamment grâce à des accords conclus avec les clubs affiliés à la fédération.

Vous pouvez vous rapprocher d’un club afin d’avoir une licence appropriée. Découvrez comment sur le site de la fédération française de canoë-kayak.

Ce qui est interdit

Certaines choses peuvent être interdites par la loi, comme :

  • Installer des équipements (câbles, pontons, etc.) sans l’autorisation des propriétaires riverains (cours d’eau non-domaniaux) ou bien du domaine public (cours d’eau domaniaux).
  • Pour les cours d’eau non-domaniaux, il est interdit de descendre sur les rives de manière prolongée (pique-nique, bivouac, etc.).

Classification des rivières

Si vous décidez de vous lancer dans le kayak de rivière, il est important de vérifier sa classification, qui catégorise leur cours d’eau selon le niveau de difficulté. Sachez également que tous les kayaks gonflables ne sont pas adaptés pour l’eau vive. L’Aqua Marina Steam par exemple permet de naviguer jusqu’en classe 3.

  • Classe 1 : facile, cours régulier, obstacles simples.
  • Classe 2 :difficulté intermédiaire, cours irrégulier, faibles tourbillons.
  • Classe 3 : difficile, vagues irrégulières, tourbillons, présence de roches et divers obstacles.
  • Classe 4 : très difficile, grosses vagues, rouleaux rapides, chutes plus élevées.
  • Classe 5 : extrêmement difficile, vagues, tourbillons, passages étroits avec une entrée et sortie difficile.
  • Classe 6 : à la limite de la navigabilité (généralement impossible), risques très élevés.

2 commentaires

  1. Bonjour peut-on mettre un pt moteur thermique sur kayak ?
    Cordialement

    1. Bonjour 🙂
      Il existe sûrement des moteurs adaptés pour un kayak rigide. En revanche, notre domaine d’expertise est plus centré les kayaks gonflables.
      Nous avons créé une page sur les moteurs dans la catégorie « accessoires » si c’est ce que vous recherchez. Nous en avons un de la marque Decathlon et il marche plutôt bien!
      Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *